Chernushenko veut passer à autre chose

on .

Querelles autour du projet du parc Lansdowne

François Pierre Dufaut, Le Droit

Le conseiller David Chernushenko croit qu'il est grand temps que les résidents de son quartier du centre-ville d'Ottawa mettent les querelles du parc Lansdowne derrière eux.

L'élu du quartier Capitale invite les opposants au projet de revitalisation du parc urbain de la rue Bank à tendre la main au lieu de montrer les poings. Il affirme que le nouveau Lansdowne a créé des tensions qui vont bien au-delà du chantier de 300 millions$ qui devrait se mettre en branle au cours de prochains jours.

«C'est clair depuis longtemps qu'on ne peut plus arrêter le projet dans l'arène politique. Tout semble indiquer qu'on ne pourra pas l'arrêter par la voie des tribunaux. C'est le moment, maintenant, de mettre notre énergie dans les améliorations que nous pouvons apporter au projet», exhorte M.?Chernushenko.

«Il y a une énergie tellement négative dans la communauté. Ce n'est pas seulement à cause de Lansdowne. C'est à propos de presque n'importe lequel projet. C'est le moment de changer cette énergie. Les projets de la Ville ne sont pas des complots contre les citoyens», ajoute l'élu.

Hier, le conseil municipal a voté unanimement en faveur de la démolition du pavillon Coliseum et du déménagement du pavillon de l'Horticulture sur le site du 1015, rue Bank. Une parcelle de terrain doit aussi être décontaminée.