Contamination du sol au Jardin des enfants d'Ottawa

le .

Lors d'une récente étude, l'Unité d'assainissement environnemental de la Ville a relevé un cas de contamination de zones de sol mince situées au 321, rue Main (emplacement du parc Robert F. Legget et du Jardin des enfants d'Ottawa). Parmi les contaminants en question, on trouve certains composés d'hydrocarbure aromatique polycyclique (HAP), dont les concentrations mesurées dépassent les normes fixées par le ministère de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique.

Ces concentrations excédentaires indiquent qu'il existe bel et bien un risque potentiel pour la santé chez l'humain. Toutefois, le calcul de ce risque est fondé sur les limites d'exposition à long terme et d'autres hypothèses prudentes quant à la durée et à l'intensité de l'exposition.

Durant l'hiver, la Ville réalisera une évaluation environnementale de site (ÉES) phase 2 pour recueillir de nouvelles données sur le sol et déterminer l'ampleur de la contamination l'hiver, puis élaborera un plan visant à instaurer les mesures qui s'imposent en matière de gestion des risques ou d'assainissement du terrain, ou les deux.

S'il est vrai que l'exposition aux HAP peut entraîner des effets sur la santé, ceux-ci ne surviennent en général qu'en cas d'exposition prolongée. Selon la Ville et Santé publique Ottawa, la contamination du sol ne présente aucun risque grave ou immédiat pour les usagers du parc, et il est peu probable qu'elle ait la moindre incidence sur leur santé, sauf en cas d'ingestion du sol.


Faits saillants

  • Santé publique Ottawa a confirmé que la contamination du sol situé au 321, rue Main ne présente aucun risque immédiat pour les résidents.
  • La consommation de fruits ou de légumes du jardin sur une période aussi courte ne devrait pas être nuisible pour la santé.
  • Lors de l'aménagement du Jardin des enfants d'Ottawa en 2009, le sol a subi un examen, qui a certifié sa conformité aux normes provinciales. Celles-ci, après une révision en 2011, ont été resserrées en ce qui a trait à la plupart des composés de HAP.
  • En octobre 2016, le prélèvement d'échantillons de sol supplémentaires a révélé des concentrations de HAP supérieures aux normes provinciales actuelles (après révision).
  • La Ville réalisera évaluation environnementale de site (ÉES) phase 2 pour recueillir de nouvelles données sur le sol et déterminer l'ampleur de la contamination.
  • D'après les résultats de l'évaluation environnementale du site, la Ville élaborera un plan visant à instaurer en 2017 les mesures qui s'imposent en matière de gestion des risques ou d'assainissement du terrain, ou les deux.

Questions et réponses

Que sont les hydrocarbures aromatiques polycycliques?
Les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) forment un groupe de plus d'une centaine de produits chimiques générés par la combustion incomplète de carburant, de déchets et d'autres substances organiques. Leur présence dans l'environnement étant principalement attribuable à l'activité humaine, les HAP se trouvent en général dans les vieux secteurs urbains, surtout ceux consacrés à des activités industrielles ou à la fabrication. Il y en a dans l'asphalte, le pétrole brut, le charbon, les cendres, le brai de goudron de houille, la créosote et les gaz d'échappement des véhicules. Les HAP se présentent parfois à l'état gazeux, attachés à des particules de poussière dans l'air, et parfois à l'état solide dans les sols ou les sédiments.

Quel est le risque pour la santé des visiteurs au parc ?
Compte tenu du niveau de HAP constaté par le consultant, Santé publique Ottawa n'anticipe pas les risques pour la santé associés à une exposition aiguë et croit qu'une ÉES phase 2 est la prochaine étape appropriée pour évaluer et traiter les risques associés à une exposition potentielle à long terme.

Quel est le niveau de danger posé par les HAP ?
Santé publique Ottawa a confirmé qu'il n'y a aucun risque immédiat pour les résidents de ce sol. Une exposition aiguë du fait d'être au parc ou de travailler dans le jardin ne devrait pas poser d'effets sur la santé.

Si ma famille, mes enfants ou moi-même avons mangé des fruits et des légumes du jardin, quels sont les risques potentiels?
La consommation de fruits ou de légumes du jardin sur une période aussi courte ne devrait pas être nuisible pour la santé.

Je m'inquiète pour la santé de ma famille. Que puis-je faire?
Communiquez avec votre médecin de famille ou appelez la Ligne d'info-santé publique au 613‑580‑6744. Elle est ouverte du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.

La contamination touche-t-elle tout le parc ou seulement le jardin communautaire?
Les analyses effectuées à divers endroits sur le site ont révélé des concentrations de HAP supérieures à la normale dans le jardin et dans tout le parc.

Le sol a-t-il été analysé avant l'aménagement du jardin?
Oui, le sol a subi une analyse avant l'aménagement du jardin en 2009. Selon cette première analyse, les concentrations de contaminants se situaient en deçà des normes visant le site établies par l'Ontario. Même en 2011, après une révision des normes par la province, les échantillons recueillis deux ans plus tôt présentaient encore des quantités inférieures aux niveaux acceptables, à l'exception d'un échantillon prélevé à un endroit où la quantité de benzo(a)pyrène était légèrement supérieure. Selon l'échantillonnage du sol effectué en octobre dernier, les niveaux de HAP dépassent le seuil réglementaire.

Qu'est ce qui a changé, et pourquoi sommes-nous mis au courant seulement maintenant?
Des analyses plus récentes ont été réalisées en octobre et en novembre 2016 par un expert-conseil en environnement qualifié, et le rapport final a été soumis à la Ville récemment.

Quand et comment le site a-t-il été contaminé?
On ignore la cause de l'augmentation des quantités de HAP. Selon l'expert-conseil, ces niveaux de HAP élevés pourraient être attribuables aux utilisations antérieures du site (p. ex. boucle ferroviaire). Il est également possible que, pendant l'aménagement du jardin, on ait importé dans le parc de la terre à jardin contaminée. Comme la cause exacte de l'augmentation des quantités de HAP est inconnue, le moment de la contamination reste incertain.

Les activités de construction le long de la rue Main pourraient-elles être responsables, totalement ou en partie, de l'augmentation des concentrations de HAP sur le terrain?
Étant donné que les concentrations de HAP excédant les normes actuelles ont été mesurées en 2009, on peut conclure qu'il est peu probable que les activités de construction aient eu un effet significatif sur la présence de HAP sur le site.

Quand et comment la situation sera-t-elle réglée?
La Ville recommande la réalisation d'une ÉES phase 2 détaillée afin de mesurer l'étendue de la contamination et de déterminer les meilleures mesures en matière d'assainissement et de gestion des risques pour le site. Cette étape devrait être réalisée avant la prochaine saison de jardinage.

Si je crains que ma propriété soit aussi contaminée, que dois-je faire?
Les concentrations élevées de métaux et de HAP dans les sols minces, surtout dans les vieux secteurs de la ville, sont chose plutôt courante. Toutefois, si votre inquiétude est justifiée, vous pouvez engager un expert-conseil en environnement qualifié pour qu'il mène des évaluations ou des analyses. Quant aux préoccupations propres au jardinage urbain, l'adoption de pratiques simples et adéquates devrait aider à minimiser la plupart des risques pour la santé, comme porter des gants de jardinage, aménager des plates-bandes surélevées avec de la terre à jardin propre et provenant d'ailleurs, laver en profondeur ses mains et les aliments récoltés, etc.

Le parc Robert F. Legget sera-t-il fermé durant les travaux d'analyse?
Non, le parc restera ouvert durant les travaux d'analyse.

Le Jardin des enfants sera-t-il fermé?
On estime que le Jardin des enfants d'Ottawa devra être fermé durant la saison de jardinage de 2017. Après la phase II de l'évaluation environnementale du site, la Ville prévoit instaurer des mesures de gestion des risques et d'assainissement durant le printemps et l'été 2017.

Qui est responsable de régler la situation? Combien ça coûtera?
Après l'ÉES détaillée, la Ville connaîtra mieux la nature du travail d'assainissement nécessaire au nettoyage du site.

D'autres jardins communautaires sont-ils aussi contaminés?
La Ville a récemment commandé un examen des jardins communautaires creusés dans le sol des terrains municipaux. Le Terrain Robinson (incluant le Jardin communautaire Strathcona Heights et le Jardin communautaire de la Côte-de-Sable), ainsi que et le Jardin communautaire de la colline Nanny Goat dans le quartier Centretown, ont également ont été ciblés pour subir des évaluations environnementales plus détaillées.

Les parcs du Vieil Ottawa-Est ont-ils tous été analysés? Si oui, quand? Quels sont les résultats? Quelles mesures ont été prises?
Les parcs sont évalués ou analysés par la Ville dans les situations suivantes :

  • Si le personnel demande des renseignements sur l'environnement pour un projet d'aménagement, un changement d'usage, une possible acquisition, une aliénation, une demande d'approbation d'un plan d'implantation, etc. Par exemple, dans le cas d'un projet de création d'une aire de jets d'eau ou d'un pavillon, la Ville procédera à une étude environnementale pour faciliter l'aménagement et déterminer les exigences en matière de gestion des sols ou d'autres considérations environnementales.
  • Si un incident survient ou si, selon un dossier ou d'autres renseignements, une zone de préoccupation environnementale potentielle est relevée et mérite une attention particulière.

L'Unité d'assainissement environnemental a pour objectif d'intervenir dans ces situations, mais aussi de mener, à terme, des évaluations environnementales de site dans tous les parcs municipaux. Il s'agit d'une démarche progressive qui s'effectue en fonction des priorités générales et de la disponibilité des fonds.