La Coupe du conseiller 2018

le .

Le samedi 28 janvier
de
9 h jusqu'à 12 h 30
Parc Brantwood, 39 Onslow

Ne manquez pas le meilleur match de hockey annuel du Quartier capitale !

Quatres équipes — les Old Ottawa East Hosers, les Glebe Goal-Getters, les Heron Park Hackers et les Old Ottawa South Moose se battront pour la gloire. Cette année, c'est l'Ancien quartier d’Ottawa-Est qui a l'avantage sur la patinoire du parc Brantwood.

La Coupe du conseiller est un tournoi de hockey amical qui réunit des équipes venant des quatre coins de notre quartier. Comme toujours, je risque mon corps et ma réputation en tant qu'arbitre.

Le tournoi n'est pas une compétition féroce. C'est plutôt une célébration du hockey et de la communauté. N'importe qui âgé de 16 ans ou plus est invité à jouer, et tout le monde est invité à regarder. Il y a une politique équilibrée, c'est-à-dire deux femmes et deux hommes sur la glace en tout temps, et nous encourageons particulièrement les femmes à s'inscrire.

Vous pouvez encore vous inscrire en communiquant avec mon bureau au 613-580-2487 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. afin que nous puissions vous référer au capitaine de l'équipe de votre communauté.

9 h Début Mettez vos patins, échauffez-vous, rencontrez vos coéquipiers
9 h 30 Match 1

Old Ottawa South Moose vs. Old Ottawa East Hosers 

9h 55 Match 2

Glebe Goal-Getters vs. Heron Park Hackers

10 h 20 Match 3

Old Ottawa South Moose vs. Glebe Goal-Getters

10 h 45 Match 4 Heron Park Hackers vs. Old Ottawa East Hosers
11 h 10 Match 5 Old Ottawa South Moose vs. Heron Park Hackers
11 h 35 Match 6

Old Ottawa East Hosers vs. Glebe Goal-Getters

12 h Match
final
Les deux équipes avec le plus de points*
jouent pour la Coupe du conseiller

* victoire = 2 points, match nul = 1, défaite = 0

Règles

  • Le format est de quatre contre quatre sans gardien.
  • Une équipe doit avoir deux joueurs de sexe féminin et deux joueurs masculins sur la glace en tout temps.
  • Les jeux se composent de deux périodes de 7 minutes, avec un changement de côtés à mi-temps.
  • Le conseiller arbitre chaque match.
  • Chaque équipe a trois matchs garantis.
  • Tous les joueurs doivent être âgés de 16 ans ou plus.
  • Tous les joueurs doivent porter un casque de hockey. Des équipements supplémentaires sont encouragés.
  • Aucun équipement de gardien de but ou bâtons de gardien n'est autorisé.
  • Des pénalités seront exigées pour les infractions aux règles. Une punition mineure entraînera une mise en garde par le responsable du match. En outre, l'équipe fautive perdra la possession de la rondelle. Une punition majeure entraînera l'éjection du (des) délinquant(s) du jeu.
  • La rondelle ne doit pas être soulevée (punition mineure).
  • Les mises en échec avec le corps et les lancer-frappés ne sont pas autorisés et entraîneront une punition majeure.
  • Tout joueur qui abuse les officiels du jeu encourra la même punition.
  • Si la rondelle quitte la glace, la dernière équipe à la toucher perd la possession.
  • Les buts doivent être marqués dans un rayon d'env. 3 mètres du filet.
  • Si deux équipes ont le même nombre des points pour la deuxième place, l'équipe avec le plus grand nombre de buts total jouera dans le match final.
  • Amusez-vous et guardez l'attitude sportive ! Personne ne se souvient du meilleur buteur. Tout le monde se souvient du con !

Minto's Glebe condo plan riles residents, boots businesses

le .

James Rigby, co-owner of the Dailey Method fitness studio, says he's worried the Minto demolition could mean he loses the investment he and his wife made in their business. (Matthew Kupfer/CBC)

8-storey condo development would force out some longtime commercial tenants of Fifth Avenue Court

By Matthew Kupfer, CBC News

A proposed eight-storey condo development at Fifth Avenue Court in the Glebe is being met with resistance from residents and concern from business owners who will be forced to leave if the development goes ahead.

Minto Properties is proposing an eight-storey residential building to replace an indoor courtyard and two-storey commercial property at Fifth Avenue and Bank Street with a mix of services.

The developer it said it won't be touching the heritage storefronts along Bank Street between Fourth and Fifth avenues.

However, the businesses in the back of the complex — including the Arrow and Loon pub, professional offices and a fitness studio — would have to leave.

James Rigby, who owns the Dailey Method fitness studio with his wife Sarah Thompson, said this follows an expensive renovation.

"We were very shocked, taken aback and concerned," he said.

"[We were] thinking we would have five to 10 years in the space to recoup our investment."

Fifth Avenue and Bank Street condo Jan 16, 2018

The proposed eight-storey condo development at Bank Street and Fifth Avenue. (Supplied)

Fifth and Bank Jan. 16, 2018

The corner of Fifth Avenue and Bank Street the evening of Jan. 16, 2018. (Matthew Kupfer/CBC)

He added they want to stay close to the clientele they've built up the neighbourhood, but can't begin looking for a new space until they officially know when they'll have to move out.

Yasmin Mansouri, executive director of Languages of Life, said her translation and interpretation business has been in the location for more than 37 years.

She expressed frustration at Minto's plans during a public consultation Tuesday night.

Jamie Smith, a Glebe resident, spoke at the consultation and said those businesses are part of what gives the Glebe its character.

Courtyard 'drag' on rents

Kevin Harper, a development manager for Minto, said the decision is based on under-performing rents in the back of the building and the costs of a courtyard that's a "missed opportunity."

"It's a drag on the rents for the rest of the spaces in the property and it's one of the reasons this property isn't performing as well as it should," Harper said.

Fifth and Bank Court courtyard Jan. 16, 2018

Minto says this courtyard, which includes a pub, a fitness studio and professional offices, has been a drag on the rents in the building. (Matthew Kupfer/CBC)

He said construction could start as soon as summer 2019, depending on how quickly the proposal moves through city hall.

"The tenants in the back [of the courtyard], their leases will be terminated," he said.

"Minto Properties is willing to provide whatever assistance they require to maybe relocate them in other Minto commercial properties or elsewhere."

Height unpopular with neighbours

The public consultation meeting at Fourth Avenue Baptist Church attracted more than 150 residents.

Dozens had to stand at the back of the auditorium.

Residents were unhappy Minto was asking for additional height on a traditional main street.

Current zoning for the corner is capped at four storeys, though the official plan for main streets can allow up to six.

Minto is asking for eight.

"The city has expressed an interest in designating the front piece of the property [as heritage]," Minto's Harper said.

"Basically, what this proposal does is take the floor area that could otherwise be developed on the front, moves it to the back of the site so the front can be preserved as-is two storeys."

Carolyn Mackenzie, chair of the Glebe Community Association's planning committee, said the neighbourhood doesn't need to give the developer credit for protecting that on its way to a heritage designation.

"I don't understand the basic logic of saying 'we should be given additional height' when it may not be appropriate," she said.

Coun. David Chernushenko, who represents the area, attended Tuesday's meeting and said he is concerned about the proposed height and a possible wind tunnel effect.  

Clive Doucet, his predecessor as Capital Ward councillor, also spoke at the meeting to announce he would be calling for a public inquiry into why the City of Ottawa doesn't enforce its own planning rules.

Un projet de condominiums dans le Glebe suscite des critiques

le .

Le projet d'édifice en copropriété, rue Bank. Photo : Courtoisie

Un projet résidentiel de Minto Properties à Ottawa a provoqué des inquiétudes chez certains commerçants et résidents, mardi soir, alors qu'il a été présenté au public.

Le promoteur souhaite construire un édifice en copropriété de huit étages pour remplacer le bâtiment commercial de deux étages à l’angle de la rue Bank et de la 5e avenue, dans le quartier Glebe.

Minto Properties entend toutefois préserver la façade à valeur patrimoniale située le long de la rue Bank, en y conservant les deux étages. Cependant, les commerces situés à l’arrière du complexe – incluant un pub et un centre d’entraînement – devront quitter les lieux.

La situation inquiète James Rigby, copropriétaire du centre Dailey Method, qui vient tout juste de rénover ses locaux. « Nous pensions avoir 5 à 10 ans pour récupérer notre investissement », souligne-t-il.

Pour Jamie Smith, un résident du Glebe qui a pris la parole lors de la présentation, ces commerces font partie du caractère de son quartier.

La cour intérieure montrée du doigt

Kevin Harper, directeur du développement chez Minto, a expliqué que le coût de la cour intérieure de l'édifice actuel ainsi que la faible performance des loyers des locaux situés à l’arrière est une « occasion ratée » pour le promoteur. « C’est une des raisons pour laquelle cette propriété ne performe pas autant qu’elle le devrait », estime-t-il.

Le promoteur se dit prêt à aider les commerces qui devront être déplacés à trouver de nouveaux locaux.

La cour intérieure de l'édifice représente une « occasion ratée » pour Minto. Photo : Radio-Canada/CBC/Matthew Kupfer

Une hauteur qui dérange

Par ailleurs, des résidents qui ont pris part à la rencontre se sont montrés inquiets de la demande de dérogation pour permettre la construction d’un édifice en hauteur, au-delà des quatre étages permis dans le secteur.

Carolyn Mackenzie, présidente de l’Association de la communauté du Glebe, a notamment remis en question la pertinence de construire un bâtiment de huit étages.

Le conseiller du secteur, David Chernushenko, s’est aussi montré préoccupé par la hauteur proposée. Son prédécesseur, l’ex-conseiller du quartier Capitale Clive Doucet, a pris la parole pour dire qu’il allait demander une enquête publique pour savoir pourquoi la Ville d’Ottawa pourrait déroger à ses propres règles.

Si le projet est entériné par le conseil municipal, la construction du nouvel édifice pourrait commencer dès l’été 2019.

Redevelopment plans mean the end for Fifth Avenue Court in the Glebe

le .

FifthBank
Interior of Fifth Avenue Court in January 2018. ERROL MCGIHON / POSTMEDIA NETWORK

David Reevely, Ottawa Citizen

Minto wants to tear down its Fifth Avenue Court building in the Glebe, ending a 40-year run for an interesting public space that’s never quite lived up to its promise.

Under plans submitted to the city and now up for public comment, the commercial strip along Bank Street between Fourth and Fifth avenues (home to Von’s restaurant at one end and Pure Gelato at the other) stays intact but everything behind it goes. That’s a combined office and retail complex constructed in the late 1970s, with a fountain, benches and gardens in the middle.

Where the courtyard is now will be the lobby of an eight-storey condo building, plus other private things like a residents’ gym, party room, bike storage and garbage room, surrounded by a ring of ground-floor condo units. The courtyard is toast, which seems both a shame and inevitable.

FifthBankExterior of Fifth Avenue Court on Jan. 10, 2018.

The courtyard and its surrounding storefronts replaced a parking lot in about 1980, joining up with the Bank Street retail strip in an unusually creative effort for the time that combined old and new and added a bunch of room for people to just hang out.