Projet « World Cities »

Ottawa et Hanovre collaborent : aménagements à faibles émissions de gaz à effet de serre et énergie renouvelable

Par Jon Connor

Ottawa et Hanovre ont officiellement lancé leur recherche commune de stratégies favorisant la production d’énergie renouvelable et la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle locale. Capitale de la Basse-Saxe située au nord-ouest de l’Allemagne, Hanovre compte environ 515 000 habitants.

Les deux villes ont récemment été jumelées dans le cadre du projet World Cities, une initiative mondiale dirigée et financée par la Direction générale de la politique régionale et urbaine de la Commission européenne. En bref, le projet prévoit le jumelage de villes de l’Union européenne (UE) et de municipalités de différents pays (Canada, Japon, Inde et Chine) afin de favoriser l’échange de connaissances et de pratiques exemplaires ayant trait au développement urbain et à l’aménagement du territoire. Au Canada, le projet porte surtout sur le développement urbain durable et accorde aux villes participantes des occasions de collaboration relatives à trois principaux domaines :

  • les aménagements à faibles émissions de gaz à effet de serre et l’énergie renouvelable;
  • la résistance et l’adaptation au changement climatique;
  • les écoservices.

Bien que la plupart des projets visent à cerner les approches, les pratiques exemplaires et les objectifs communs aux villes jumelées, les participants à l’initiative Canada‑UE ont aussi la chance de rencontrer leurs homologues des autres villes aux fins de collaboration. Outre Ottawa et Hanovre sont jumelées : Edmonton et Vitoria‑Gasteiz (Espagne), Halifax et Tallinn (Estonie), et le district de Saanich (Colombie‑Britannique) et Almada (Portugal). Les délégations des huit municipalités participantes se sont réunies à Toronto le 6 juillet pour suivre une formation en groupe et participer à la première séance de travail du projet. Chaque délégation européenne s’est ensuite rendue dans sa municipalité jumelle afin de la visiter, d’y participer à des réunions et d’y faire des visites pédagogiques.

La délégation d’Ottawa, impatiente de souligner les forces et les charmes de la capitale canadienne, a préparé une visite de trois jours bien remplie afin de présenter les aménagements dignes de mention et les initiatives en cours en matière de viabilité environnementale. Après un accueil chaleureux par le maire Jim Watson et le conseiller David Chernushenko, la délégation allemande s’est vite mise à l’ouvrage et a rencontré le personnel d’Ottawa et des grandes organisations environnementales de la communauté. Aux présentations et aux discussions non officielles se sont ajoutées plusieurs visites pédagogiques hors site qui ont donné aux Allemands la chance d’explorer Ottawa tout en découvrant nos approches en matière de déplacements actifs, d’énergie renouvelable, de bâtiments écologiques et de conception durable de quartiers. Voyez les images ci‑dessous pour en savoir plus sur ces activités.

Prochaines étapes

La deuxième séance de travail prévue dans le cadre du projet World Cities aura lieu en Europe du 19 au 23 octobre. Suivant la structure des premières séances à Toronto et à Ottawa, la délégation d’Ottawa se rendra d’abord à Vitoria‑Gasteiz, en Espagne, où elle suivra une formation en groupe de deux jours, puis à Hanovre, où elle rencontrera ses partenaires.

Notre délégation

La délégation de la Ville d’Ottawa compte cinq membres, dont certains travaillent pour la Ville et d’autres sont des leaders du développement durable dans notre communauté.

  • Lee Ann Snedden, chef des Services d’examen des demandes d’aménagement du Service de l’urbanisme et de la gestion de la croissance, Ville d’Ottawa.
  • Sally McIntyre, gestionnaire de la Direction des services des affaires des Services environnementaux, Ville d’Ottawa.
  • Roger Peters, président du conseil d’administration, Ottawa Renewable Energy Co‑op.
  • Roger Marsh, dirigeant principal de la gestion de l’énergie, Hydro Ottawa.
  • David Chernushenko, conseiller du quartier Capitale et président du Comité de l’environnement, Ville d’Ottawa.

S’attaquer au changement climatique est difficile – mais pas impossible! Le personnel des Services environnementaux de la Ville d’Ottawa rencontre la délégation allemande pour parler du Plan de gestion de la qualité de l’air et des changements climatiques de la Ville ainsi que de l’approche de planification stratégique d’Hanovre en matière de changement climatique.

Des membres du personnel du Transport durable (Service de l’urbanisme et de la gestion de la croissance) guident la délégation allemande pendant une visite d’un après‑midi des infrastructures cyclables d’Ottawa, avec des arrêts sur l’avenue Laurier, l’avenue Churchill (la première « rue complète » d’Ottawa) et à différents endroits le long du Sentier de la capitale.

Les Allemands visitent le Vieil Ottawa-Est pour en apprendre plus sur l’engagement des intervenants et l’intégration de caractéristiques durables au réaménagement du terrain des Oblats. À son tour, la dirigeante de la délégation allemande, Astrid Hoffmann-Kallen, explique comment un nouveau lotissement résidentiel d’Hanovre intègre les normes Passivhaus pour former un « aménagement sans émissions de gaz à effet de serre » comprenant 330 habitations et même un supermarché certifié Passivhaus !

Des membres du personnel d’Ottawa Renewable Energy Co-op expliquent comment leur organisation et des membres et partenaires de la communauté collaborent à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques un peu partout dans la ville, comme ceux installés sur le toit de l’école secondaire catholique Franco‑Cité (voir ci‑dessus) en partenariat avec le Conseil des écoles catholiques du Centre‑Est.

La délégation allemande visite les chutes de la Chaudière pour en apprendre plus sur les ressources hydroélectriques de la Ville et sur la planification d’Hydro Ottawa en vue d’accroître la production d’électricité renouvelable dans la ville.