Short-term delays on Hurdman multi-use pathway

on .

City of Ottawa

Starting Monday, September 16 until Friday, September 20, cyclists and pedestrians can expect short duration delays on the multi-use pathway along the west side of Rideau River near Hurdman Bridge. Flag persons will be on site to stop pathway traffic for short intervals.

This is a necessary safety precaution due to increased construction traffic related to the Highway 417 Expansion project. Cyclists and pedestrians are encouraged to be vigilant while travelling through this area.

The Highway 417 expansion project, which began in May, and will add an additional lane in each direction, between Nicholas Street and the Split, for rapid transit during the 2015 to 2018 phase of the Confederation Line construction.

With all of the construction-related activities underway, residents are encouraged to be flexible with commuting times, stagger work hours or use other alternative means for travel. The public is asked to consider options such as transit, walking, cycling or carpooling.

Further project details and other information concerning ongoing City roadwork are available on ottawa.ca.

Sustainable Transportation Week provides remedies for congestion relief

on .

City of Ottawa

Next week is Sustainable Transportation Week, which provides an opportunity for residents to explore remedies for traffic congestion relief, such as transit, cycling, walking, carpooling and staggering work hours.

To help people travel around the city for work, business and leisure, the Travel and Mobility webpage on ottawa.ca is a valuable resource to get up-to-date traffic information. You can also find OC Transpo schedules and a travel planner, cycling maps, and construction and road closure reports. Also, follow @ottawa_Traffic and @ottawacity on Twitter to get updates and late-breaking information.

The City has also invited local business leaders to a summit, taking place on Thursday, September 19 at the Minto Suites, on the flexible workplace and the changing nature of work. National experts will connect with participants in this interactive discussion on the benefits of adopting the flexible approaches to work, understanding the trends, as well as how Ottawa is preparing for the transformation of the workplace.

Sustainable Transportation Week will also feature the City releasing the results of the online Cycling and Pedestrian Plan Survey during the week. Over 6,000 residents provided feedback on ways to improve infrastructure, pathways, and streets designed for enhanced pedestrian and cycling travel.

The week will conclude with International Car Free Day on Sunday, September 22. The City will mark the annual event with the closing of Richmond Road to vehicular traffic between McRae and Berkley from 11 a.m. to 5 p.m. The closed portion of the road will be for a street festival featuring local businesses, community booths and various activities for all ages.

Bicycle Industry Recognizes Ottawa City Councillor David Chernushenko at Annual Gathering

on .

Bicycle Trade Association of Canada

MONTREAL — The Bicycle Trade Association of Canada (BTAC) at its annual ExpoCycle trade show recognized Ottawa Councillor David Chernushenko for his contributions to the promotion of bicycling and cycling infrastructure in Canada.

"David's support of, and passion for cycling made him a natural choice for the bicycle industry's first ever award recognizing a political leader in Canada," said Bill Yetman, Executive Director of BTAC. "The cycling industry was delighted to have Councillor Chernushenko join us for the awards celebration and to thank him personally for his significant contributions."

The  2013 BTAC Award of Distinction for Contribution by a Politician in Canada recognizes special achievement by an elected representative who has, by their own example or by the support for investments and programs, advanced cycling municipally, provincially or federally.

Political leaders at all levels of government make vital contributions to the industry by acting as supporters for cycling initiatives and projects during policy deliberations in their ridings, municipalities, and/or regions.

Canadian pro cyclist and Tour de France participant David Veilleux was also on hand to congratulate Chernushenko for his contribution to cycling in Canada.

For more information about BTAC, the BTAC Primes, or BTAC's cycle advocacy efforts in Canada, please visit btac.org.

Watson et la bonne vieille méthode

on .

Patrick Duquette, Le Droit

Avec les médias sociaux, les politiciens d'aujourd'hui disposent de nouveaux outils pour communiquer directement avec leurs citoyens sans passer par le filtre des médias. À Ottawa, le maire Jim Watson a vite fait de s'inscrire dans cette tendance et gazouille régulièrement sur Twitter. Mais ces jours-ci, il s'en remet plutôt à la bonne vieille méthode pour établir un contact direct avec les électeurs.

Dans le grand hall d'entrée du centre commercial Billings Bridge, sur Riverside, un stand flanqué de deux grands panneaux a été installé devant une boutique de vêtements et deux magasins de chaussures. C'est ici que le maire Watson va passer deux heures cet après-midi à jaser avec les citoyens des enjeux liés au prochain budget municipal. Pour l'instant, il n'y a que son attaché de presse, un citoyen qui feuillette les documents budgétaires étalés sur une table... et moi.

L'instant d'après, le maire est là, surgissant de nulle part. Il serre la main du citoyen qui s'empresse de s'ouvrir au maire de ses inquiétudes quant au taux d'endettement de la municipalité. Le maire pointe un document. Un graphique montre que la dette d'Ottawa est la moins élevée per capita des grandes villes canadiennes. Le citoyen n'est pas totalement rassuré. Il rétorque qu'il a entendu, dans les médias, matière à s'inquiéter.

«Vous savez, les médias mettent souvent l'accent sur les choses qui vont mal», lui rétorque le maire Watson sans réaliser qu'un reporter est à l'écoute.

Quand il me tend la main, je me présente: «Bonjour, Patrick Duquette du Droit. C'est moi le gars qui met l'accent sur les choses qui tournent mal.» Réalisant que je suis journaliste, le maire semble désarçonné.

Mais son trouble ne dure qu'un quart de seconde. «Mais oui, j'ai vu votre photo dans le journal! Félicitations pour votre promotion au poste de chroniqueur!» me lance-t-il. Cette fois, c'est moi qui suis bouchée bée.

* * *

Bien sûr, ces exercices de relations publiques ne sont pas sans péril. Certains citoyens ne se gênent pour dire leur façon de penser aux politiciens. Cet après-midi, tout se passe bien. Les gens font patiemment la file. Le maire prend quelques minutes pour chacun. En principe, il est là pour recueillir les suggestions des gens sur des moyens de limiter les dépenses de la Ville d'Ottawa ou de mieux investir ses ressources. Mais on lui parle de plein d'autres choses: les égouts, les trottoirs, les poubelles... Une dame lui parle même de sa maladie. M. Watson lui déniche le numéro de téléphone d'un centre de santé situé non loin de chez elle. Le maire dit aimer ce contact direct avec le public. Même du temps où il était ministre à Queen's Park, il s'imposait ce genre de bain de foule.

«Beaucoup de gens n'osent pas prendre la parole au conseil municipal parce que c'est gênant. Alors qu'ici, ils osent davantage exprimer leurs préoccupations», explique-t-il.

* * *

Son casque de vélo à la main, voici le conseiller du quartier Capitale qui arrive. J'aime bien David Chernushenko et son nom imprononçable. C'est moi qui ai couvert sa victoire à l'élection de 2010. Il fêtait son élection dans un bar de la rue Bank. On venait juste de lui apporter une bière quand je suis débarqué pour l'interviewer.

«C'était une soirée complètement folle. Et cette fameuse bière, je me suis aperçu à la fin de la soirée que je n'y ai jamais touché», se remémore-t-il en riant.

Hier, notre conversation a vite tourné autour du vélo. Tout comme moi, il a visité Copenhague, où plus du tiers des habitants pédalent pour se rendre au travail ou à l'école. Il voudrait bien faire d'Ottawa une véritable ville du vélo, malgré les contraintes liées à l'étalement urbain et au climat. Il a même produit (à ses frais, précise-t-il), une vidéo faisant la promotion d'Ottawa comme ville de vélo. C'est à ce moment qu'une femme roulant de gros yeux apparaît pour parler au maire Watson.

«Quand est-ce que vous allez chasser ces maudits cyclistes de nos rues?» s'insurge-t-elle tandis que le maire, d'un habile mouvement de palette, passe la rondelle à M. Chernushenko qui a tout entendu. Je le sens bouillir intérieurement.

«Tant la Ville d'Ottawa que le gouvernement provincial reconnaissent que vélos et automobilistes doivent se partager la chaussée», rétorque-t-il à la dame en le regardant droit dans les yeux.

Puis les choses étant mises au clair, il se fait plus conciliant. Oui madame, il y a de l'éducation à faire. Mais autant auprès des automobilistes que des cyclistes, précise-t-il. Et oui, il faut bâtir plus d'infrastructures séparées vélo/auto, du moins, là où c'est possible. Après quelques échanges, la dame s'apaise. Mais elle n'est visiblement pas convaincue. «J'ai toujours peur d'en frapper un quand je conduis!» dit-elle.

Cette fois, n'y tenant plus, je lui lance à mon tour: «Vous n'avez qu'à rouler en vélo vous-même madame. Comme ça, vous n'aurez plus peur de frapper quelqu'un!» Au regard qu'elle m'a lancé, j'ai compris que je ne l'avais pas convaincue moi non plus.