Lansdowne Park plan poor in pizzazz: Councillor

on .

By Jon Willing, Ottawa Sun

A Lansdowne Park design review panel is scheduled meet for the first time this term of council on Thursday to pore through new concepts, which include retail drawings from a U.S.-based firm.

One committee member says the fresh drawings don’t knock his socks off.

“My socks are still firmly on,” Coun. David Chernushenko said Wednesday.

Chernushenko, who represents the Glebe community, said a prime piece of real estate requires more pizzazz than what he sees on paper and he plans to tell the architects exactly that.

Free parking at Lansdowne July 11-17

on .

The City has confirmed that free parking will be available at Lansdowne Park next week, as there are no paid parking events from July 11 to 17.

Ça passe ou ça casse pour Lansdowne

on .

Le projet devant la Cour supérieure de l'Ontario, mardi prochain

François Pierre Dufault, Le Droit

Les vieux gradins du « south side » du stade Frank-Clair sont toujours debout, près d'un an après que le projet de revitalisation du parc Lansdowne eut reçu l'approbation du conseil municipal d'Ottawa. Et ils ne tomberont pas tant que la Cour supérieure de l'Ontario n'aura pas décidé de la légalité du partenariat public-privé évalué à près de 300 millions $.

Le combat entre la Ville d'Ottawa et les opposants au nouveau Lansdowne entrera dans son dernier round, la semaine prochaine, lorsque le tribunal provincial entendra la cause. Trois jours d'audiences sont prévus à compter de mardi. Une décision est attendue, au plus tôt, à la mi-juillet. La Cour peut soit cautionner le projet, soit l'invalider et forcer la Ville à tout recommencer.

L'automne dernier, une coalition ad hoc appelée les Amis de Lansdowne a intenté une poursuite contre la Ville. Ses membres jugent que l'administration municipale a agi illégalement en s'associant avec un partenaire privé, l'Ottawa Sports & Entertainment Group (OSEG), sans que son projet de revitalisation du parc Lansdowne n'ait fait l'objet d'un appel d'offres.

De son côté, la Ville se défend que le projet était non sollicité. Elle ne peut toutefois pas nier qu'elle cherchait depuis une quinzaine d'années à donner un nouveau souffle à son parc urbain de la rue Bank. Et lorsque l'OSEG l'a approchée avec une première ébauche de son projet, en 2008, elle a délibérément interrompu un concours international de design qu'elle avait lancé quelques mois plus tôt.

« Nous n'avons pas intenté cette poursuite de façon irréfléchie. Nous l'avons fait parce que nous sommes convaincus à 100 % que la Ville d'Ottawa a agi illégalement », insiste le professeur Ian Lee, de l'école de gestion de l'Université Carleton.

Lansdowne heritage ruling 'embarrassing' for city, group says

on .

Laura Mueller, www.yourottawaregion.com

GLEBE - Heritage Ottawa says the city should be embarrassed about being on the losing side of a hearing about heritage conservation at Lansdowne Park.

The heritage group objected to the city's decision to move the Hortoculture building to another location on the Lansdowne site to make way for an Empire cinema and an underground parking garage. The heritage designation on the 1914-era building had to be stripped in order to make the move possible, and that's where Heritage Ottawa drew the line.

The Ontario Conservation Review Board agreed.

During a hearing at Centrepointe Theatre from April 18 to 22, the board found that the city's case for lifting and moving the Horticulture Building is built on "transient, project specific and insufficient grounds."